Les Parisculteurs en quelques mots

  • Crédits DEVE
Depuis 2016, la Ville de Paris a mis en place le programme Parisculteurs pour faciliter et accélérer l’installation de projets agricoles à Paris. Il s’agit de trouver des sites - toitures, murs, sous-sol, espaces en pleine terre - et de proposer à des agriculteurs d’y développer des projets directement en lien avec les Parisien.ne.s.
Grâce à ce programme, plus de 50 projets ont vu le jour ces dernières années, et tout autant sont en cours de développement. Paris compte aujourd’hui plus de 30 hectares d’espaces agricoles sur son territoire et fait figure de ville pionnière en la matière.

Le point de départ

En 2013, une étude de l’Atelier Parisien d’Urbanisme (APUR) identifie un potentiel de 80 hectares de toits à végétaliser à Paris, dont une partie pour de l’agriculture urbaine. Un support intéressant en termes de surfaces disponibles mais aussi parce que ces espaces ne sont pas touchés par la pollution des sols urbains qui contraint parfois l’éventail des possibles en agriculture urbaine !

En 2014, les projets d’agriculture urbaine s’étendent sur environ 11 ha dans Paris, presque tous portés par la Ville de Paris (ferme pédagogiques, jardins partagés) et sur des espaces non-bâtis puisque ceux installés sur du bâti occupent seulement 0,3 ha. De ce point de vue, tout reste alors à construire.

La mobilisation foncière : une démarche partenariale

Les Parisculteurs sont une démarche partenariale, visant à mobiliser du foncier sur l’ensemble du territoire parisien et parfois même métropolitain. La Charte Objectif 100 hectares compte aujourd’hui 82 partenaires signataires engagés dans la végétalisation et le développement de l’agriculture urbaine. Nombre d’entre eux ont ainsi proposé des sites pour les appels à projets Parisculteurs.

Les appels à projets Pariscuteurs

Les appels à projets Parisculteurs consistent en l’identification et la mobilisation de sites, sur du foncier de la Ville de Paris ou de ses partenaires, pour les mettre à disposition de projets agricoles portés par des structures tiers (associations, entreprises, start-up etc.).

Le cycle d’un appel à projets Parisculteurs comprend la recherche de sites propices à l’accueil de projets agricoles, leur sélection, l’organisation d’une mise en concurrence permettant de retenir une structure en capacité́ de mettre en œuvre un projet pertinent, réaliste et adapté au site, l’accompagnement à la préparation de l’installation et l’assistance au projet une fois celui-ci installé.

Ce fonctionnement permet de favoriser une grande diversité de projets tant du point de vue des objectifs (productifs, récréatifs, participatifs) que des méthodes (hors-sol, sous serre, pleine terre, en sous-sol…).

Stimuler une démarche qui dépasse le cadre de ses appels à projets

Le processus passe également par une stratégie d’animation et de communication à destination des propriétaires fonciers, des agriculteurs urbains installés ou en devenir et du grand public, afin d’informer, de former (workshops sur les règles de l’agriculture urbaine, boite à outils). Tout cela contribue ainsi à renforcer l’existence de projets similaires hors du cadre des appels à projets Parisculteurs.
Partager
Les Partenaires
Signature de la charte "Objectif 100 hectares" en janvier 2016
L’acte fondateur de cette ambition a été le 11 janvier 2016 la signature de la charte “Objectif 100 hectares”. Elle a réuni 33 entreprises, acteurs publics et parapublics propriétaires parisiens engagés aux côtés de la ville pour contribuer à la végétalisation du bâti parisien et le développement de l’agriculture urbaine.



Signature de la charte "Objectif 100 hectares" en mars 2017
En 2017, 38 nouveaux partenaires ont rejoint la Ville en adhérant à la charte “Objectif 100 hectares”.



De nouveaux partenaires en 2019 participent aux appels à projets Parisculteurs.
Accor Hotels Arena, Arcade, Bouygues Immobilier, Compagnie de Phalsbourg, CPCU, Eau de Paris, Elogie/SIEMP, Enedis, France habitation, Gecina, GRDF, Groupe SOS, Habitat social français, ICF La Sablière, Immobilère 3F, JCDecaux, Société LeTROT, LogiRep, Monoprix, Nexity, Ogic, Opéra Bastille, Paris Habitat, Poste Immo, RATP, RIVP, Saint-Gobain, SAEMES, SEMAEST, SNCF, SNI, Tishman Speyer.  Ville de Pantin, Ville de Saint Denis, Théâtre de la Colline, Accor Hotels, AgroParistech, APHP - Robert Debré, BHV, Groupe Carrefour, CDC BIODIVERSITE, CENTRE GEORGES POMPIDOU, CROUS de Paris, EIFFAGE CONSTRUCTION, EFIDIS, Elior, ERIGERE, Franprix / Groupe Casino, Galeries Lafayette Hausmann, La GARDE REPUBLICAINE, Hexagona-CIEH, Hotel holiday inn Express - Paris - Canal de la Villette, Hyatt Paris Madeleine, Le cordon bleu Paris, LE MANDARIN ORIENTAL, LVMH, MNHN, Natixis, Printemps Haussmann, Sogaris, UNIBAIL RODAMCO, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, SCCA (copro Alésia), Viparis, Adoma, Park Hyatt Paris Vendôme, Radio France, Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Elysées, Foncière des Régions, SEMAPA, Universcience, Université Panthéon-Sorbonne / Sorbonne développement durable, Département de Seine-Saint-Denis, Ministère de l'Economie et des Finances, EHPAD Grenelle Chemin de l’espérance, Syctom, Truffaut, Ville de Fresnes, Ville de Montreuil, Groupe Les Mousquetaires