07/01/2019

Moisson de trophées pour les agriculteurs parisiens

Le 15 décembre 2018, le Pavillon de l’Arsenal recevait la deuxième édition des Trophées de l’agriculture urbaine, qui récompense les projets agricoles parisiens exemplaires. Sympathiques trophées que ces tuyaux métalliques d’où s’échappaient des brassées d’aromatiques, désignés et fabriqués par les fleuristes de la Ville de Paris ; ces récompenses, partaient entre de bonnes mains, celles des meilleurs cultivateurs de la capitale.


A cette occasion, six récompenses ont été décernées par Pénélope Komitès, adjointe à la Maire de Paris, qui a salué la diversité des réalisations lauréates : “Depuis quatre ans, a-t-elle souligné, nous voyons chaque année germer des cultures innovantes et nouvelles. Ces trophées sont pour nous l’occasion de mettre en valeur l’agriculture parisienne dans toute sa diversité, tant en termes de techniques, que de typologie de projets.” Participatifs ou productifs, sous serre ou en pleine terre, les réalisations se suivaient sans se ressembler : parmi les lauréats, on trouvait par exemple un potager permacole d’insertion, O’potager du Bois, dans le 12e arrondissement, ou encore les récoltes participatives de la Brasserie La Parisienne, qui, dans le cadre de l’appel à projets « Houblon », a cultivé des murs brassicoles dans les 2e, 15e et 20e arrondissements de la capitale. Récompensée dans la catégorie Alimentaire, la ferme Peas and Love pour le Yooma Urban Lodge propose quant à elle des carrés de potager à louer dans le 15e arrondissement, tandis que la ferme florale Sweet Peas, également dans le 15e, a été primée pour le caractère reproductible de ces plantations : “En ville, de nombreux terrains ne sont pas adaptés pour produire des fruits et légumes ; nous cherchons à les valoriser en y faisant pousser des fleurs de saison.” Côté innovation, le toit vert situé au-dessus du siège l’INRA a séduit le jury : objectif, tester les variétés développées par l’institut de recherches.
Mention spéciale, enfin, à l’équipe de Pépins Production dont les pépinières de quartier, dans les 11e et 20e, ont raflé deux prix, Liens ruraux et urbains et Coup de cœur.Après avoir fidélisé plus d’une trentaine de participants, l’association espère pouvoir pousser ailleurs dans Paris, afin de faire découvrir l’agriculture francilienne tout en fournissant à ses professionnels des  plants poussés dans ses serres. “Le coup de cœur, s’exclame Amélie Anache, fondatrice de Pépins Prod’, nous l’avons au quotidien, avec les bénévoles qui viennent nous rendre visite.”  Mimosa, plateforme de financement participatif dédiée à l’agriculture et partenaire de cette édition, apportera son soutien à chacun des lauréats, en attendant février 2019 ; chacune des équipes primées y verra en effet son savoir-faire présenté au Salon de l’agriculture. Un beau tremplin, vers de nouvelles plantations ?  

Les Trophées de la Saison 2018 :
Dans la catégorie "alimentaire"
Peas and Love pour le Yooma Urban Lodge, dans le 15e, qui permet à chacun de cultiver son carré potager sur un toit et de manger fruits, légumes et aromates de saison.
Dans la catégorie "réplicable"
Abricotoitpour la ferme florale Sweet Peas, dans le 15e, au cœur d’un centre sportif ; houblon et fleurs poussent le long d’un mur pour une consommation en circuit cours.
Dans la catégorie "innovant"
L’INRA pour le potager urbain de son centre-siège, dans le 7e, véritable vitrine de l’agriculture urbaine et de la recherche agronomique française.
Dans la catégorie "participatif"
La Brasserie La Parisienne, pour ses cultures de houblons parisiens, dans les 2e, 15e et 20e arrondissements, récoltés par les habitants et transformés en bière, fabriquée à Paris.
Dans la catégorie "biodiversité"
Interface Formation, pour son potager permacole "O’potager du Bois", au sein de la Ferme de Paris dans le 12e, où biodiversité rime avec insertion.
Dans les catégories "liens urbains-ruraux et coup de cœur"
Pépin Prod pour ses pépinières de quartier, dans le 11e et le 20e, qui essaiment et enjolivent Paris tout en fournissant des plants pour les agriculteurs parisiens. 


#parisculteurs